Pompadour et le repas de famille

Publié le par La Pompadour

Week end de Samhain oblige, les autochtones d'Alsacie partent en week end pour profiter de la montagne ou que sais-je.

Eh bien moi je rentre dans ma région natale, non sans une certaine appréhension : un repas de famille !

 

Non pas que je n'aime pas ma famille, mais dès que l'on s'étend aux tantes, oncles et cousins/cousines, une indifférence me prend tout à coup. Je ne vais tout de même pas dire que tous sont à bannir de ma vie, il y a toujours des cousines avec qui l'on s'entend lorsqu'on les voit. Mais sans se donner de nouvelles plus qu'il n'en faut.

 

Bref, rien de très emballant ne s'annonçait lors de ce repas. Il planait même une angoisse au dessus de ma tête. Je ne peux pas dire qu'ils soient tous méchant, mais ils sont parfaitement inintéressant et imbus de leur personne ! Et crois moi, je ne suis pas prétentieuse en disant qu'ils ne valent pas grand chose !

 

Avec mon Louis, nous nous sommes retrouvés à une table de cousins et cousines mariés, plus âgés que nous, sans aucun sujet de conversation si ce n'est le travail ... Pensez donc ! Avec la formation que je suis en ce moment en secrétariat, le sujet a vite été traité !

 

Le restaurant était censé être gastronomique, je ne le citerai pas, mais pour ceux qui connaissent Metz, il porte le nom d'une haute fonction dans une municipalité. Honnêtement les feuilletés à l'apéritif étaient secs. Le fois gras, presque quelconque, le poisson sans sauce et surgelé (dixit mon beau frère qui est cuisinier dans un gastro), le dessert pas trop mal et les mignardises peu originales.

 

Evidemment, pour l'occasion, je m'étais apprétée. Robe noire Rinascimento sublime, offerte par mon Louis. Talons noirs vernis compensés. Coiffure d'inspiration Dita von Teese (ma référence pour ceux qui suivent). L'effet désiré a bien fonctionné. J'ai eu droit à des compliments bien mérités et on a souhaité me prendre en photo. J'ai donc eu ma revanche !

 

Résultat : sur le chemin du retour, avec mon Louis, on s'est dit que le jour de notre mariage, on ne les invitera (pour la plupart) qu'au vin d'honneur. Point.

 


Publié dans Vie de couple

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article